Breevy, extenseur de texte pour saisir davantage

Comment taper plus vite et retranscrire davantage sans saisir plus ? Tous ceux qui saisissent beaucoup de texte clavier se sont déjà posés cette question. Breevy est un extenseur de texte qui va augmenter votre vitesse de frappe et vous faire gagner du temps grâce à des raccourcis que vous aurez définis au préalable. Il sera particulièrement efficace dans le cas de saisies répétitives.

 

Avis général :

Logiciel simple et efficace. Je le recommande du fait de son bon rapport qualité/prix malgré ses quelques limitations, notamment en raison de son bon rapport qualité/prix.

Breevy bilan

Mois de rédaction : septembre 2017 (version 3.37)

 

Qu’est-ce que Breevy ?

Breevy est un logiciel d’aide à la saisie au clavier, un extenseur de texte. Le principe est simple : vous définissez vos propres abréviations et le mot ou les phrases qui leur correspondent. Lorsque vous utilisez votre traitement de texte ou tout autre logiciel sur votre ordinateur, Breevy remplace à la volée ces abréviations par le texte que vous avez prédéfini.

Breevy est également capable d’ouvrir des pages Web, des fichiers, des dossiers et de lancer des applications.

Breevy ne fonctionne que sous Windows, son interface n’a pas encore été traduite en français.

 

Liste des fonctionnalités de Breevy

  • Lancement d’applications, de sites Internet
  • Ouverture de fichiers ou de documents
  • Création de macros pour saisies complexes
  • Plusieurs modes de remplacement (immédiat, après pression d’une touche…)
  • Import d’autocorrections Word
  • Export des abréviations
  • Utilisation sur un support amovible (clé USB, etc.)
  • Synchronisation avec Dropbox pour une utilisation sur plusieurs appareils
  • Compatibilité avec TextExpander

Par ailleurs, la sensibilité à la casse de Breevy est paramétrable : « BON » est différent de « Bon » ou de « BOn ».

Installation/paramétrage de Breevy

Téléchargez le programme d’installation sur le site officiel de Breevy (en anglais). L’installation est très rapide, le logiciel ne pesant que quelques megaoctets.

Si vous souhaitez utiliser Breevy sur différents appareils, activez la synchronisation des abréviations avec Dropbox. Pour cela lancez Dropbox, puis, dans Breevy, cochez la case « Enable Dropbox sync » du sous-menu Preferences dans le menu Options. La synchronisation fonctionne également avec Microsoft OneDrive et Google Drive. C’est une façon astucieuse de gérer le multiposte. Dans le cadre d’un usage professionnel et personnel, assurez-vous que vous pouvez utiliser le service sur lequel vous stockez vos paramètres (Dropbox, par exemple, n’est pas autorisé partout).

Breevy - Dropbox sync

Légende : synchronisation de Breevy avec Dropbox

Les anglophones ont la possibilité d’importer une liste de 6.500 autocorrections et 13.500 abréviations médicales. Les francophones devront se contenter d’importer leurs propres listes d’autocorrection depuis Word. Ceci étant dit, je suis obligé de constater que le rapport qualité/prix de Breevy est nettement meilleur pour les utilisateurs anglophones. Si Breevy était un oeuf, les anglophones ont le jaune, le blanc et la coquille ; les francophones n’ont que la coquille.

 

Breevy, comment ça marche ?

Imaginons que vous soyez rhumatologue et que vous soyez régulièrement amené à taper des mots ou expressions compliqués comme « ostéodensitométrie » ou « scintigraphie osseuse » dans vos ordonnances.

Voyons comment Breevy peut vous aider.

Commencez par créer un nouveau dossier et appelez-le par exemple « Examen ». Créez ensuite une abréviation pour « ostéodensitométrie », par exemple « osd ». Par défaut, Breevy reproduira exactement la casse (minuscule ou majuscule) que vous tapez, ce comportement est modifiable grâce à un menu déroulant.

Décidez ensuite si vous souhaitez que le mot soit inséré instantanément (par défaut), ou bien après l’appui sur une touche spécifique (comme la touche ctrl ou tabulation), ou encore après un signe de ponctuation comme un point.

Breevy - ajout mots clés

Légende : ajout d’un mot-clé dans Breevy

Voilà c’est fait. Désormais, lorsque Breevy sera lancé et en mode actif (enabled), il vous suffira de taper ces 3 lettres et Breevy en tapera 18 pour vous.

Bien évidemment, on peut demander à Breevy de substituer à nos abréviations un texte beaucoup plus long. Une formule de fin de mail commençant par cordialement et comportant vos noms et qualités pourra être abrégée en « cdt ». La limite maximale est de 3.500 caractères en mode « simulation de frappe au clavier ».

Les macros

Breevy peut réaliser des actions plus complexes en insérant des valeurs dynamiques comme la date. Voici par exemple une macro permettant d’insérer automatiquement la date en tête d’un courrier en tapant simplement «dt » :

Macro Breevy

Légende : création d’une macro pour insérer la date dans Breevy

 

Breevy est également capable d’insérer un mot que vous venez de taper dans une formule plus longue et même d’inclure ce mot une deuxième fois.

Prenons le cas de la boîte mail d’une entreprise qui reçoit souvent des demandes d’information de la part de prospects. Comment générer en un clin d’œil une réponse telle que celle-ci :

«Bonjour Madame Dupont. Nous avons bien reçu votre demande de renseignements, qui a été transmise au service commercial. Vous recevrez une réponse dans les plus brefs délais. Veuillez agréer, Madame Dupont, l’expression de notre sincère dévouement.»

Créez une nouvelle abréviation, par exemple «mme», et dans le texte de remplacement utilisez %(input identifier) à la place de Dupont. Quand vous taperez l’abréviation dans votre traitement de texte, Breevy fera une pause après «Bonjour», il vous faudra taper le nom désiré puis enfoncer la touche d’activation (tabulation par défaut) pour générer la suite du texte.

 

Breevy formule de politesse

Légende : utilisation de champs variables dans Breevy

 

La gestion des langues

Comme il m’arrive d’écrire des courriers en anglais, j’aurais aimé que Breevy soit multilingue, ce n’est pas le cas. On peut utiliser cependant Breevy en mode pseudo-multilingue, si l’on crée dès le départ plusieurs dossiers d’abréviations, par exemple un premier pour les abréviations françaises, un second pour les abréviations anglaises car il est possible d’activer et de désactiver un dossier et ses sous-dossiers manuellement, ce qui implique plusieurs manipulations à chaque fois que l’on change de langue. Donc dans les faits, je n’utilise pas cette solution de contournement : je tape mes e.mails en toutes lettres quand ils sont en anglais.

 

Lancer une application, un site web ou ouvrir un document depuis Breevy

Breevy permet également de créer des raccourcis pour lancer une application ou ouvrir un document. Pour les applications que vous utilisez souvent, vous pouvez les placer en barre de tâches. Mais au-delà de 10, ça commence à être plus difficile à gérer. Plutôt que d’aller farfouiller dans le menu démarrer ou votre répertoire, vous pouvez vous constituer une liste d’abréviations pour lancer directement l’application.

Pour créer un raccourci, on utilise le bouton « New Launcher », qui n’est pas celui utilisé pour créer une abréviation. Il suffit de renseigner l’URL du site internet ou bien l’emplacement du programme ou du dossier que l’on veut lancer. Ce qui peut être un peu déroutant au début, c’est qu’il suffit de taper l’abréviation lié au « lanceur » dans n’importe quelle application dans laquelle on peut saisir du texte.

Mais comment faire pour lancer un programme ou ouvrir un dossier, si aucun traitement de texte n’est ouvert ? Pas de problème, le concepteur de Breevy a pensé à tout : en tapant ctrl+Espace, on déclenche l’ouverture d’une petite fenêtre, le launchpad, dans laquelle on pourra taper son raccourci. Exemple : goo+tabulation pour aller sur Google.

Lancer google avec Breevy

Légende : lancer Google avec Breevy

 

Le prix de Breevy

Breevy est un shareware. Il est utilisable gratuitement pendant 30 jours. Au-delà, vous devrez acheter une licence d’utilisation pour 34,95 $ soit environ 30 € (cours de septembre 2017). Il s’agit d’un paiement unique et non d’un abonnement annuel. Le règlement se fait sur le site de l’éditeur, par carte de crédit, PayPal ou virement.

Je connais la réticence des internautes à sortir la carte bleue. Il est toujours tentant de rechercher une solution gratuite alternative. Etant donnée la valeur apportée par Breevy, je suis très content de cette dépense. En plus le service est réactif.

Intégration avec d’autres outils

Breevy est compatible avec son concurrent multiplateforme, TextExpander : on peut importer des abréviations provenant de TextExpander ou partager un dossier commun sur Dropbox. Pour ce faire, il faut activer la synchronisation et cliquer sur le bouton radio «TextExpander compatible ».

Breevy fonctionne pour l’ensemble des applications installées sur un PC. A proprement parler, l’intégration avec d’autres plateformes est limitée puisqu’il n’y a pas d’interface de programmation (API). Donc il est inutile de penser connecter Breevy avec d’autres applications en ligne. En revanche, sur un même PC, l’application est tout terrain : tableur, traitement de texte, navigateur, logiciel de messagerie… Ce qui en fait quand même une application intégrée à votre environnement de travail.

Alternatives à Breevy

Outre TextExpander, qui nécessite un abonnement mensuel, Il existe deux concurrents notables de Breevy : Phrase Express et Phrase Expander. Ces deux logiciels sont déclinés en plusieurs versions et, à partir de la version pro (entre 130 et 150 $), sont capables de compléter les phrases automatiquement grâce à un processus d’auto-apprentissage.

Il existe également une alternative gratuite à Breevy, AutoTextExpander, qui est un plugin Chrome. Si vous n’êtes pas administrateur de votre poste de travail (ce qui arrive de plus en plus souvent), vous ne pourrez pas installer Breevy sur votre PC professionnel. Ce plugin fournit les mêmes fonctionnalités si on se limite à l’extenseur de texte, et qu’on écrit au sein de son navigateur.

Mon verdict sur Breevy

Les plus :

  • Interface simple et pratique
  • Version d’essai 100% fonctionnelle
  • Pas d’abonnement

Les moins :

  • Non traduit en français
  • Ne fonctionne que sous Windows
  • Pas de gestion multilingue
  • Pas d’auto-complétion

 

Au final, un logiciel sympathique et qui fait bien ce qu’on lui demande. Il ne possède pas les fonctions avancées de ses concurrents, mais il a l’avantage d’être relativement peu onéreux et de ne pas nécessiter d’abonnement.

Découvrez les autres plugins ou applications de ma boîte à outils digitaux, Breevy fait également partie de la sélection de mes 25 meilleures astuces.

 

Résumé
Date de la revue
Nom de l'outil
Breevy
Note
41star1star1star1stargray

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.