Rescue Time, que fait-on du temps passé sur son ordinateur ?

Être productif devant son ordinateur n’est pas chose aisée et Rescue Time se propose de nous aider dans cette mission. En effet, nous ne parvenons pas toujours à rester concentrés sur nos tâches. Nous n’avons en réalité aucune idée du temps passé chaque jour à travailler effectivement, à répondre à nos mails ou à surfer sur internet pour nous divertir. Voyons comment Rescue Time va nous aider à mesurer notre activité afin que nous soyons plus efficaces.

 

Rescue Time fait très bien son travail, est hautement configurable et peut échanger des données avec une douzaine d’API (Application Programming Interface – interface de programmation applicative – en français). Petit souci : il est trop cher dans la version Pro mais il n’est pas sûr que vous en ayez besoin.

Rescuetime_bilan

Mois de rédaction septembre 2017. Version testée : 2.12.6.1515

 

Qu’est-ce que Rescue Time ?

Rescue Time est un logiciel qui fonctionne en tâche de fond sur un ordinateur ou un appareil mobile. Il surveille notre activité journalière, comme par exemple le temps passé sur une application ou un site Internet.

Les données collectées sont analysées par le logiciel et sont présentées dans un tableau de bord ou des rapports plus détaillés.

C’est un Freemium disponible en version gratuite, Rescue Time Lite, et en version payante, Rescue TimePro.  La version Pro est notamment capable d’envoyer des alertes en fonction des objectifs fixés.

La version Pro se décline également en version Organizations, avec des fonctions similaires ; elle assure le suivi de plusieurs individus depuis un seul compte.

Il fonctionne sur PC, Mac et Android. Il n’est disponible qu’en anglais.

 

Liste des Fonctionnalités de Rescue Time

Version Lite et Pro

  • Mesure du temps passé sur un site ou une application
  • Fixation d’objectifs
  • Envoi de rapports hebdomadaires par mail
  • Score de productivité
  • Historique (trois mois pour la version Lite)
  • Rapports détaillés

Version Pro

  • Mesure du temps passé loin de l’ordinateur (réunions, appels téléphoniques, etc.)
  • Envoi d’alertes
  • Blocage des sites Internet considérés comme des distractions (Focus Time)
  • Journal des tâches menées à bien
  • Mesure des habitudes et de leur évolution sur le long terme
  • Actualisation toutes les trois minutes
  • Pas de limites pour l’historique

 

Installation/paramétrage de Rescue Time

Pour télécharger Rescue Time, il faut se rendre sur leur site. L’inscription est obligatoire y compris pour la version Lite. C’est la version que j’utilise et qui est testée pour cet article (version PC).

Lors de l’installation vous devrez indiquer le mail que vous avez utilisé pour votre inscription. Vous indiquerez également si Rescue Time doit se charger automatiquement à chaque démarrage de votre ordinateur (ce paramètre peut être modifié par la suite). Il est conseillé de valider cette option par défaut.

Une fois lancée l’application est accessible depuis la barre d’outil système.

rescue time système tray

 

Si l’on clique sur préférence une fenêtre apparaît.

application rescue time

 

Il est trop tôt pour consulter le tableau de bord, puisqu’aucune donnée n’a encore été collectée. Lorsque l’on clique sur le bouton Settings (préférences), on est dirigé vers le site de l’application.

C’est dans la section Privacy que se trouvent les réglages les plus importants. Le réglage principal permet de déterminer la période de temps pendant laquelle notre activité doit être surveillée, soit 24h/24 et 7j/7, soit pendant une période donnée.

Dans la copie d’écran ci-dessous, le réglage par défaut pour la seconde option est le suivant : tous les jours de huit heures du matin à six heures du soir.

réglage du tempsdans rescue time

Autres réglages possibles de la section Privacy :

  • Enregistrement du titre des documents et des fenêtres (accessibles uniquement pour la version pro)
  • Surveillance de tous les sites Internet ou de sites Internet spécifiques (en liste blanche)
  • Désactivation de la collecte de données concernant les sites pour adultes.

 

Rescue Time, comment ça marche ?

Rescue Time enregistre de manière intelligente nos activités : par exemple, lorsque l’on utilise Word ou libre Office, il affecte le temps passé sur ces logiciel à la sous-catégorie « rédaction » qui appartient elle-même à la catégorie « création ».

Il fait de même pour les sites Internet. Si vous visitez le site de Rescue Time, l’application classera cette activité dans la catégorie « business ».

Pour avoir une vue d’ensemble de notre activité journalière, hebdomadaire, mensuelle ou annuelle, il faut se rendre dans le tableau de bord.

Le tableau de bord de Rescue Time

Avant de voir à quoi ressemble le tableau de bord, commençons par fixer un objectif dans le sous menu Your Goals du menu Reports :

menu your goals dans rescue time

Disons que je souhaite consacrer au moins 6 heures par jour à la rédaction d’articles. Je choisis donc Writing dans la catégorie Design & Composition.

 

On remarque que ce sont des objectifs génériques : on ne peut pas décider de fixer des objectifs par rapport à un site Internet ou une application.

Le tableau de bord de Rescue Time comporte plusieurs sections : la première nous indique le temps de connexion à l’application, la répartition des activités par catégorie, et le gain de productivité par rapport à la veille. Il est possible d’obtenir des détails supplémentaires en cliquant sur chaque catégorie.

 

tableau de bord 1 rescue time

 

La deuxième section détaille les activités principales. On remarquera que la visite du site rescuetime.com et le temps passé à paramétrer l’application sont classées dans la catégorie business.

 

tableau de bord 2 rescue time

On trouve ensuite le temps passé à atteindre l’objectif que l’on s’est assigné. La croix rouge indique que je n’ai pas atteint mon objectif :

tableau de bord 3 rescue time

Cela me donne l’occasion de pointer une des difficultés du paramétrage de cet outil. Je n’ai passé qu’une heure sur Word entre le lancement de l’application et cette capture d’écran, mais j’ai en réalité passé nettement plus de temps si l’on considère l’ensemble du processus de rédaction.

En l’occurrence, j’ai mal défini mon objectif, mais j’ai obtenu une bonne indication de la répartition de mon temps, grâce à la première partie du tableau : 2/3 en rédaction, 1/3 passé à consulter le site et en copies d’écrans.

 

Les rapports de Rescue Time

Les rapports sont au nombre de quatre : Applications&Websites, Categories, Productivity et Your Goals. Ces rapports offrent plus de détails et des possibilité de réglage.

Ci-dessous une copie du bas de la fenêtre du rapport Applications&Websites :

Vous notez que les activités sont classées en catégorie (design, business, divertissement) et en sous-catégorie, ainsi qu’en niveau de productivité.

Rescue Time a classé par défaut mon lecteur audio (foobar 2000 sur le PC que j’ai utilisé pour ce test) dans la catégorie « très distrayant ». Je vais procéder un petit réglage en plaçant foobar dans la sous catégorie Music, niveau de productivité « neutre ».

Observons maintenant le graphique généré par Rescue Time :

rapport application 2 rescue time

Comme vous pouvez le constater la barre de l’histogramme qui concerne mon lecteur audio est grise et non rouge. Le bouton Categorize Activity permet d’effectuer rapidement des réglages concernant toutes les activités.

Si l’on clique sur une activité, en l’occurrence Word, on obtient un graphique représentant l’intensité de cette activité au cours de la journée :

rapport application word rescue time

Les autres rapports fonctionnent de manière similaire. Il est possible de régler le niveau de productivité de chaque catégorie dans le rapport catégorie :

Le prix de Rescue Time

La version Lite est gratuite à vie.

La version Pro nécessite un abonnement : $9/mois ou $72/an (4 mois d’économie par rapport à l’abonnement mensuel).

Pour la version entreprise les tarifs sont proportionnels au nombre d’utilisateurs : 9 $ par mois pour un utilisateur, 18 $ pour deux, etc.

Malgré le rapport euro/dollar favorable actuellement, je trouve que le prix n’est pas justifié par rapport au service supplémentaire rendu (essentiellement les alertes, le blocage de certains sites lors des Focus Time Session). Avec 9$ par mois, on peut téléphoner et envoyer des SMS en illimité ou s’abonner à un service de musique en ligne…

Intégration avec d’autres outils

Rescue Time peut échanger des données avec une douzaine d’API : IFTTT , Zapier, Pavlok, Automatic, Gyroscope, Beeminder, Slack, Git, GitHub, Exist.io, Zenobase, Panic Status Board – l’essentiel est là.

Par exemple, IFTTT peut vous envoyer un rapport de Rescue Time ou mettre votre téléphone sur silencieux en mode Focus Time (version Pro).

Cette intégration est sans doute ce qui justifie le prix de l’application.

Mon verdict sur Rescue Time

Les plus

  • Version gratuite fonctionnelle
  • Intégration avec de nombreuses API
  • Nombreux réglages

Les moins

  • Version payante trop chère
  • L’application n’affiche aucune donnée, il faut passer par le site web ou attendre le rapport par e.mail
  • Pas de possibilité de segmenter les activités par projet

 

Sur la base de ces éléments, on pourrait avoir un avis mitigé sur cette application. La version entreprise pourrait être assimilée à une sorte de flicage. Les entrepreneurs individuels doivent avoir la discipline de se réguler eux-mêmes.

Pour ma part, je pense qu’on n’améliore que ce qu’on mesure. La version gratuite permet de capter rapidement et facilement nos principales activités – même si ça n’est pas d’une précision scientifique. Aussi, sans faire attention précisément à ce que l’on fait, on a tendance à minimiser le temps perdu en pure distraction. Rescue time ne va pas supprimer vos mauvaises habitudes, mais vous donnera l’occasion d’y faire attention. Rien que ce point est vertueux. Quality time vous permet d’avoir une approche similaire de votre activité sur votre téléphone portable.

Retrouvez d’autres outils et d’autres astuces dans mon guide : Mes 25 meilleures astuces pour être plus efficace.

 

Résumé
Date de la revue
Nom de l'outil
Rescue TIme
Note
31star1star1stargraygray

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.